Lorsque j’aurai fini ma route

Aucun CD référencé contenant ce chant

Aucun recueil de partitions référencé contenant ce chant


1 - Lorsque j'aurai fini ma route
Au dernier train de mon dernier adieu,
Je voudrais bien pouvoir partir heureux
Quitter enfin mes nuits de doute.

Il me faudra pousser la porte
Et embarquer sans espoir de retour
Pour le pays de l'éternel séjour
Sans défilé et sans escorte.

2 - J'épouserai ma solitude
Compagne froide de mes longues nuits,
Et brume grise de mes jours de pluie,
Ma sœur de larmes et d'inquiétude.

Bien que n'ayant aucun bagage
J'emporterai les mille et une fleurs
Que j'ai cueillies au détour du bonheur
Chez tous mes amis de passage.

3 - Le souvenir des jours de peine
S'effacera dans le dernier matin,
Et je n'aura dans le creux de ma main
Que le regard de ceux que j'aime.

Et si je n'ai vécu ma vie
Que pour aimer d'un impossible amour,
Que pour rêver qu'il rime avec « toujours »
Je sourirai de ma folie.

4 - Et si c'était une naissance
Une autre terre et un autre soleil !
Et si c'était comme un nouveau réveil,
Une éternelle reconnaissance !